• j'ai le coeur traversé par ces haïkus, écrits par mon fils "Laurent" poète, vivant au Japon.

    Est ce  une pluie mortelle

    qui vient déjà embrumer

    les fleurs de pruniers?

     

    Sur le Lac

    le césium pleut

    printemps hideux.

     

    Mon fils habite

    là ou la mousson sans trève

    irradie la terre.

    Partager via Gmail Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :