• léo ferré

    La poésie est une clameur.

    Elle doit être entendue comme la musique.

    Toute poésie destinée à n être que lue et enfermée

    dans sa typographie n'est pas finie.

    Elle ne prend son sexe qu'avec la corde vocale,

    tout comme le violon prend le sien

    avec l'archet qui le touche.

    Partager via Gmail Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Isa.Mab
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 23:05

    Bof, bof ... le slam est une clameur musicale qui n'a pas de fin, soit !!

    "la voie-voix prend son pied" comme le musicien avec son instrument qui touche l'eternité par l'expression de son art, ainsi va l'eveil, parfois cheveux au vent tel notre pote "leo ferré"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :